LITHIAS dans la presse

Téléchargez l'article "LITHIAS, à l'ère du numérique" La Demeure Historique n°196 - Mars 2015

 

 

L'ENTREPRISE BONNEL FAIT L'ACQUISITION DE LITHIAS, LE SPECIALISTE DE LA SCUPTURE NUMERIQUE


(10/04/2015) L'entreprise BONNEL, spécialiste des chantiers de gros oeuvre complexe et de la restauration et la taille de pierre basé en Maine-et-Loire (49), annonce ce jour l'acquisition de LITHIAS, start-up innovante dans la numérisation 3D et la sculpture robotisée sur pierre naturelle.
Fondé en 2010 par Ghislain Moret de Rocheprise, LITHIAS conçoit et sculpte des objets sur-mesure en pierre naturelle : oeuvres d'art, ornementations façade et jardin, objets design, installations muséographiques, mobiliers en pierre, vasques et éléments de salle de bain…
Avec cette nouvelle acquisition, l'entreprise BONNEL complète son savoir-faire dans la pierre naturelle et son offre pour les monuments historiques. Ce rapprochement permettra à LITHIAS de bénéficier des compétences Bonnel sur le travail de la pierre tout en faisant partie d'un groupe solide financièrement.
« L'acquisition de LITHIAS vient conforter notre volonté de diversification stratégique vers le luxe et le haut-de-gamme en création. En effet, la maitrise technologique de LITHIAS permet de répondre aux souhaits de cette clientèle exigeante, d'abord par une modélisation 3D fidèle aux dessins de l'architecte ou du designer, puis de les réaliser avec la précision numérique d'un robot et la pertinence de la main du sculpteur, dans la pierre ou le marbre. » Renaud Bonnel, dirigeant de l'entreprise BONNEL.
« Je suis enthousiaste et fier que ce rapprochement ait pu se concrétiser. Au sein de l'entreprise BONNEL, LITHIAS a désormais les moyens de ses ambitions, tout en préservant l'état d'esprit tourné vers l’innovation et le savoir-faire d’exception. L’entreprise BONNEL vient de signer un important consortium de Recherche et Développement autour de la thématique de la construction éco-responsable en pierre naturelle isolée. Nous partageons de nombreux points de vue sur la place de l’innovation au service du patrimoine de demain» Ghislain Moret de Rocheprise, fondateur de LITHIAS.

A propos de l'entreprise Bonnel :
Fort d'un chiffre d'affaires de 13,5M€ et un effectif de 100 salariés, l'entreprise BONNEL est un des principaux acteurs de l’axe Nantes-Paris pour la réhabilitation de monument historique et la maçonnerie gros-oeuvre. Labélisée Entreprise du Patrimoine Vivant EPV, elle est dirigée par Renaud Bonnel, héritier d’une tradition familiale dans la construction en pierre naturelle depuis près de 300 ans au coeur du territoire des Châteaux de la Loire, classé patrimoine mondiale par l’UNESCO.
Contact : Renaud Bonnel
Téléphone : 02.41.42.01.52
Plus d'info sur www.bonnel.com

A propos de Lithias :
Fondé en 2010 par Ghislain Moret de Rocheprise, serial entrepreneur en innovation, Lithias est un atelier de sculpture implanté en Bourgogne, qui conçoit et produit des objets en pierre naturelle, en alliant le geste expert du praticien sculpteur, et la précision des technologies numériques. Lithias a représenté la France au salon du Design de Shenzhen en 2013, et était qualifiée de "l'une des 100 entreprises qui vont changer le monde" en 2012 à Boston lors du World Summit for Innovation and Entrepreneurship.
Contact : Ghislain Moret de Rocheprise
Téléphone : 06.61.75.11.93

 

Articles concernant le rachat de Lithias par Bonnel:

Annonce officielle: www.bonnel.com
Bâti-journal: Bonnel rachète Lithias
Le Journal de Saône et Loire: Vendre pour continuer
Trace Ecrites Lithias reprise par une entreprise de gros oeuvre du Maine-et-Loire
Courrier de l'Ouest Bonnel mise sur le robot sculpteur

 

 

Lithias au Journal Télévisé de France 2
Ce texte est une transcription extraite de la vidéo diffusée par France 2 le 18/02/2014. Copyright France Television. En cas de difficulté, l'accès à l'ensemble du journal télévisé est accessible sur http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/

On connaissait les imprimantes 3D. Voici maintenant le robot sculpteur de pierre. Cette nouvelle technologie pourrait tout changer. En matière de statues, de moulures ou d'ornement, elle permet de diviser par 6 le temps de travail. Pour réaliser jusqu'à présent la copie d'une colonne corinthienne, comme celle-ci, il fallait un mois et demi de travail à un sculpteur. Aujourd'hui, une semaine seulement suffit à ce robot tailleur de pierre Il est capable de créer toutes sortes de sculptures. Pour parvenir a ce résultat, il faut d'abord scanner l'oeuvre a copier, la numériser en 3D afin de la travailler sur l'ordinateur. Pour la modifier, voire la réparer, comme cette statue de Mars, le dieu de la guerre, dont le nez a été abîmé. Il faut programmer le bras du robot pour qu'il reproduise à l'identique la sculpture numérisée, ici, celle d'un chien. L'outil va venir chercher le détail, creuser la pierre. Le robot sculpteur sert avant tout a sauvegarder le patrimoine. A l'abbaye de Cluny, on a choisi cette technique, pour permettre au public de découvrir des oeuvres inaccessibles, comme cette réplique de saint Pierre, dont l'original est dans un musée aux Etats-Unis. C'est une copie de qualité muséographique très intéressante, car le visiteur n'a pas accès a l'original qui est outre-Atlantique. Pour parvenir à une telle perfection, la machine ne suffit pas : la main de l'homme reste indispensable. Un sculpteur intervient toujours après le travail du robot. Lui seul est capable de donner vie à l'oeuvre d'art. Tout ce qui donne la partie vivante d'un visage, ce sont les ombres, les creux, etc. Je viens apporter la partie sensuelle à la pierre. Les musées, les bâtiments historiques, ne sont pas les seuls à s'approprier cette technologie. Ceux qui en ont les moyens peuvent s'offrir une réplique de ce pot ornemental ou de cette statue.

Mise à jour du 28 février 2014:

Le reportage de France 2 a été repris par la chaine Euronews. Retrouvez les différentes versions de ce sujet:

En anglais: Robotic sculpting to save cultural heritage
En grecque: http://gr.euronews.com/2014/02/24/robotic-sculpting-to-save-cultural-heritage/
En hongrois: A szorgos robotszobrász
En français: Des robots sculpteurs
En allemand Der Roboter als Bildhauer
En italien: Il robot scultore
En espagnol: Robots al servicio del arte
En portugais: O robô pedreiro: recriar peças de arte
En russe: http://ru.euronews.com/2014/02/24/robotic-sculpting-to-save-cultural-heritage/
En turque: Sanatçi robot is basinda
En arabe: http://arabic.euronews.com/2014/02/24/robotic-sculpting-to-save-cultural-heritage/

Lithias dans la presse

Lithias dans la presse

 

Une soixante de chefs d'entreprise du Tournugeois et du Mâconnais sont venu visiter l'atelier Lithias

Lithias dans la presse

Ghislain Moret de Rocheprise a cree une start-up reellement innovante puisqu'elle réussit à maîtriser l'art de la sculpture artistique en pierre grâce aux nouvelles technologies numeriques.

Lithias dans la presse

18 octobre 2012.

A l'occasion du salon du Patrimoine, on parle de Lithias dans la presse: la revue "Métiers d'Art nous cite ainsi: "Parmi les exposants du prochain salon du patrimoine culturel, il y a un stand à ne pas manquer. C'est celui de Lithias, une jeune entreprise innovante créée en 2010 qui allie le travail de la pierre aux savoir-faire numériques."

Communiqué de presse

 

Lithias est très honorée d’annoncer sa sélection comme l’une des 100 jeunes entreprises les plus innovantes du monde, invitées à présenter leur vision du futur lors du World Summit on Innovation and Entrepreneurship, le Sommet Mondial 2012 sur l’Innovation et l’Entrepreneuriat à Boston. Après sa sélection en 2011 par le Ministère de la Recherche français comme l’une des meilleures entreprises de technologies innovantes, la startup qui met en œuvre les technologies 3D et robotique les plus innovantes tout en défendant le meilleur du geste de l’homme pour la création de sculpture haut-de-gamme en pierre naturelle, confirme par cette distinction son potentiel de développement international.

A propos du Sommet
Le World Summit on Innovation and Entrepreneurship a été lancé en 2006 sous l’égide des Nations Unies et le support de grandes sociétés internationales. Le Sommet est un évènement exclusif, sur invitations uniquement, qui se donne pour objet la mise en relation d’une sélection des personnalités les plus innovantes du monde pour échanger leurs histoires, leurs inspirations, et développer des idées constructives pour l’innovation économique et sociale. Parmi les partenaires clé du sommet, on retrouve Deloitte, Dassault Systèmes, le fond Khalifa pour le développement des Entreprises, le MIT Entreprise Forum, et la Fondation Akira. Plus d’éléments sur www.thewsie.org.

Lithias is honored to announce its selection as one of the Global Hot 100 of the World Summit on Innovation & Entrepreneurship (THEWSIE) taking place in Boston : September 26-28, 2012. Alongside the world most innovative emerging enterprises, Lithias has thus been invited to present its view of the future at the 2012 landmark event in Boston. After its selection in 2011 by the French Ministry of Research as one of the most innovative young technological company, the start’up which applies the most innovative 3D and robotic technologies, and defend the best of the human gesture, for the creation of luxury natural stone sculptures, confirms by this distinction its international potential of expansion and development.

About the Summit
The World Summit on Innovation & Entrepreneurship was launched in 2006 at the United Nations under the support of key multinationals. The Summit is an exclusive, by-invitation only event that connects an elected group of the world’s most innovative people to exchange inspiring stories and architect meaningful actions for economic and social innovation. Summit partners include Deloitte, Dassault Systemes, Khalifa Fund for Enterprise Development, MIT Enterprise Forum, and Akira Foundation. More info at www.thewsie.org.


About Lithias
Lithias is a young innovative French company in a profession as old as history of humanity: sculpture in stone. Founded by Ghislain Moret Rocheprise, located inside the millennium abbey of Cluny, France, Lithias creates sculptures and exceptional ornaments in natural stone, intimately combining the best 3D digital creation technologies, the talent of artists and designers, and the ancestral knowledge of men of the stone. Believing that digital technologies require to reaffirm the place of humans in the modern creation and production workflow, Lithias uses digital and robotic mean with putting the question of the sculptor’s expert gesture at the center of the process of creation of his works. Because the machine is accurate, and the human is relevant. Requested for the restoration of exceptional heritage buildings as well as for outstanding contemporary collaborations, Lithias aims to propose new graphic entries of the stone, exploring the most rustic aspects such as the noblest effects of this multimillenium material.>

In terms of new high-technologies, Lithias is working on: 3D model analysis, augmented reality, digital sculpture, robotic machining, cobotic technologies, high-definition photomodeling, real-time 3D tracking, …

In terms of sculpture collaborations, Lithias has interest in: museum collections edition, designer’s editions, luxury architecture projects, artistic explorations.

Télécharger le communiqué de presse.

Communiqué de presse

Deux maquettes d’un genre tout à fait nouveau seront présentées le premier jour de l'été, mercredi 20 juin, à Bibracte, aux abords de la maison romaine du Parc aux Chevaux.

Ces deux maquettes destinées à faciliter l’interprétation des fouilles archéologiques menées sur deux sites majeurs de la Gaule ont été fabriquées en pierre afin de pouvoir être installées en extérieur sur les sites. Elles ont mobilisé les techniques les plus modernes d’usinage assisté par ordinateur, qui permettent de restituer avec la plus grande précision les détails architecturaux et topographiques.

C’est dans le cadre du Plan Opérationnel Massif Central (POMAC) que Bibracte s’est associé à la Communauté de Communes de Gergovie Val d’Allier pour conduire plusieurs actions de valorisation des sites gaulois de Bibracte et de Gergovie, parmi lesquelles figure la réalisation expérimentale de ces nouveaux outils de médiation. Pour cette action, Bibracte et la Communauté de Communes de Gergovie Val d’Allier ont bénéficié de financements de l’Union européenne (FEDER), de l’Etat et des régions d’Auvergne et de Bourgogne.

La maquette de Bibracte propose une restitution de la maison du Parc aux Chevaux, vaste demeure d’environ 3.500 m² avec cour à péristyle de la toute fin du 1er siècle avant notre ère qui témoigne de la romanisation rapide des élites de la capitale éduenne après la conquête. La maquette a été conçue d’après les données archéologiques menées par les chercheurs de l’Université de Lausanne et avec le concours du département d’architecture de l’Institut archéologique allemand.

La maquette de Gergovie, qui sera installée sur la pointe sud-est du plateau, représente le plateau de Gergovie, les camps de César ainsi que les deux autres oppida de Corent et de Gondole, l’ensemble constituant le site de la bataille perdue par César face aux troupes de Vercingétorix repliées dans l'oppidum arverne au printemps de 52 av. J-C.

Les deux maquettes, en marbre gris de Villette, provenant de la carrière de Saint-Amour dans le Jura, résistant aux intempéries, ont été fabriquées par la jeune entreprise de haute technologie Lithias de Cluny, spécialisée dans la taille et la sculpture de la pierre naturelle à partir de restitutions numériques 3D, associée à ON-SITU, entreprise chalonnaise spécialisée dans les techniques d’imagerie appliquées à la valorisation du patrimoine.

L’installation définitive sur les sites sont assurées par les salariés de chantiers d'insertion. A Bibracte, le chantier d'insertion « Tremplin Homme et Patrimoine », chargé de la mise en valeur et de l'entretien du site de la Maison du Parc aux Chevaux, permet à une douzaine de personnes de renouer avec l'emploi et d'acquérir des compétences spécifiques à travers des mises en situations pratiques. Les membres de ce chantier avaient réalisé un prototype de la maquette en béton cellulaire qui avait démontré l'intérêt pour les visiteurs de pouvoir disposer d'un tel outil d'interprétation. La mise en place de la maquette définitive couronne leur investissement dans ce projet, alliant ainsi développement des personnes et mise en valeur du patrimoine.

L’équipe de fouilles de l’Université de Lausanne et les membres des deux chantiers d'insertion de Bibracte et de Gergovie seront naturellement présents à cette présentation des deux maquettes.

Contact: Anne Flouest, Adjointe au directeur, Responsable de l’action culturelle et de la communication - Musée de Bibracte - 71990 Saint Léger-sous-Beuvray. Site internet: www.bibracte.fr Photo © Lithias